Pioneers : à la conquête de l’Amérique

pioneers

« Les gens affluent de partout dans le « nouveau monde », espérant recommencer leur vie en Amérique. Depuis la Cote est, les pionniers s’élancent vers l’Ouest pour coloniser tout le pays. »

Atalia en a fait du chemin, de petit distributeur, il commence à être un des acteurs les plus important du monde ludique, toujours derrière Asmodée bien, il faut dire qu’il est difficile de passer devant. C’est désormais Atalia qui distribue en France Queen Games, et le premier Queen Games que je vous présente (car oui il y en aura d’autres), c’est Pioneers.

Dans Pioneers, vous allez traverser les États Unis, en essayant de coloniser le pays, à l’aide de chariots transportant des pionniers ayant des compétences bien diverses.

Le point matos.

pioneers

Et bien il y en a du matos, nous avons 1 plateau recto verso, 28 tuiles chariot, 49 tuiles pionnier, 45 pièces, 4 plateaux individuel, et plus de 140 éléments en bois (meeple, route, marqueurs de score), bref il y a de quoi faire, et le tout est de très bonne qualité. Pour ce qui est des illustrations, sans être extraordinaires, elles font le taff, ça colle bien au thème, et elles sont signées Markus Erdt.

Comment ça se joue ?

La mise en place est plutôt rapide, le plus gros étant de placer les tuiles pionniers sur le plateau, sinon tout le monde se muni d’un plateau individuel et des éléments à sa couleur. Chaque joueur prend un chariot de départ puis y place dessus les pionniers correspondant, et c’est partie.

pioneers

Un tour de jeu est plutôt basique, et se divise en 3 phases :

  • Le revenu : 3$ de base, et un peu plus si vous recèperez des pionniers banquier sur votre route.
  • L’achat : vous pourrez faire un seul achat, pour l’instant, vous pourrez en faire plus si vous rencontrez des marchands sur votre route. Durant cette phase vous pourrez acheter des routes, ou des chariots. Les routes sont utiles pour traverser les États Unis, car à chaque fois que vous déplacez la diligence vers une ville, cela vous coute 1$, que vous payez à la réserve si la route n’appartient à personne, ou à un adversaire si cette route lui appartient. Donc si cette route vous appartient, et bien c’est gratuit. Quand aux chariots, ils permettent de gagner des points de victoire, et de récupérer des tuiles sur le plateau.
  • Le déplacement et la colonisation : durant cette phase vous devez déplacer la diligence le long des routes, la diligence doit s’arrêter des qu’elle arrive sur une ville contenant une tuile pionnier. Il faudra donc payer pour chaque ville que vous traversez, ou pas si ces routes vous appartiennent. Il faut ensuite installer votre pionnier dans cette ville, ce pionnier provient de votre chariot, et ce pionniers doit être de la même couleur que la tuile de la ville ou vous vous êtes arrêté. Vous prenez alors cette tuile et vous effectuez l’action spéciale de cette tuile. Il y a des tuiles à effet permanent comme pour le banquier qui augmente les revenus, et le marchand qui permet de faire plus d’un achat durant la phase d’achat. Les autres tuiles sont à effet immédiat, vous pourrez placer des routes gratuitement, prendre des pépites d’or, vider votre chariot, prendre de l’argent … Après tout ça, vous devrez inviter les autres joueurs à s’installer dans la ville où vous vous êtes arrêté, il faut qu’ils aient un pionnier de la couleur correspondante, et ils devront vous payer 2$, et seulement un joueur aura cette opportunité.

Dès qu’un chariot est vidé, il vous rapportera 1$ ainsi que les points de victoire indiqués dessus.

pioneers

La partie prend fin dès qu’un joueur a posé toutes ces routes, ou dès que la pile de chariot est vide. On fait le décompte des points, s’il vous reste des chariots, chaque emplacements vides de ces chariots vous rapporte un point, on ajoute les points des éventuelles pépites d’or, et chaque joueur va gagner 2 points de victoire par pionniers présent dans son plus grand réseau de routes adjacentes. Le joueur qui le plus de point est bien sur déclaré vainqueur.

Alors du coup ça dit quoi ?

Pioneers est simple d’accès, presque familial, il faut calculer son coup, se placer sur les bonnes routes, et se placer dès qu’on le peut sur les villes même si on doit payer 2$ a un adversaire, plus vite vous videz vos chariots, mieux c’est. L’argent est un peu le nerf de la guerre, il faut donc gérer ça au mieux, choper des banquiers en début de partie pour avoir des revenues plus important, bref une seule partie ne suffira pas à trouver la bonne strategie, sachant qu’il n’y en a pas qu’une seule.

pioneers

Pioneers est donc un très bon jeu, qui s’installe dans la durée, la première partie permet de voir nos erreurs et d’affiner la strategie pour la prochaine, la mise en place est toujours différente, ce qui va forcement changer votre strategie. Donc oui, Pionners peut se placer sous un sapin, sans probleme, mais le probleme c’est la taille du sapin, car des jeux à mettre sous le sapin, il y en a plein d’autres !!!

Pioneers est un jeu d’Emanuele Ornella, édité par Queen Games et distribué par Atalia, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 60 minutes.

Laisser un commentaire