Le jeu vidéo, ce vilain petit canard. On lui reproche souvent tous les maux. Violent, abrutissant ou que sais-je. Mais bizarrement ces vilains mots peuvent tout à fait correspondre à une œuvre, en faire son sel et le sublimer.

The Walking Dead

Je vous vois venir avec vos grands sabots ! « Encore une adaptation, c’est de la merde ! » J’avoue les adaptations sont souvent, trop souvent synonymes de débris vidéo ludique. Je ne sais même pas si je serais capable de citer 10 jeux vidéo, issus d’une adaptation, et qui valent vraiment le coup … Cependant une chose est sûre, The Walking Dead fait parti des meilleures !

Depuis quelques temps j’essaie de vous montrer des pans du jeu vidéo un peu différents de ce qu’on a l’habitude de voir à la TV, dans les pubs ou les magasins. Avec 999 et Danganronpa j’expliquais que le JV n’était qu’une évolution d’autres arts tels que la littérature ou le cinéma. Avec The Walking Dead, le jeu, on se rapproche un peu plus d’un film dont vous êtes le héros, c’est une expérience visuelle interactive. C’est sûrement plus parlant pour les gens par rapport à d’obscurs jeux japonais qui sont certes excellents mais qui peuvent laisser de marbre.

The Walking Dead

Et puis The Walking Dead tout le monde connait ! Enfin je l’espère ! Si jamais vous sortez tout droit d’une grotte, TWD est l’une des licences à succès de ces dernières années. Après les comics, tout le monde veut son morceau. Sont sortis une série (perso je la trouve nulle mais bon ^^, ‘fin la 1re saison l’est, j’ai pas eu le courage de continuer), des jeux de société, des romans, des jeux vidéo (enfin l’autre jeu, Survival Instinct, est l’un des pires JV de tous les temps …) et j’en passe. Et pour faire simple, au niveau de l’histoire, c’est le bordel suite à la transformation de milliers d’humains en zombie.

Étrangement, je ne considère pas The Walking Dead comme une œuvre traitant de la survie en territoire zombie. Le comics retranscrit excellemment bien mon sentiment en montrant que les pires ennemis sont les humains encore vivants plutôt les mangeurs d’Hommes. Les zombies passent au second plan et ne deviennent qu’un élément emmerdant de tous les jours, un comme les factures, c’est relou mais on peut s’en sortir alors que les survivants sont plus comme les huissiers, ils vous prennent tout sans remords.

Et le jeu The Walking Dead (Saisons 1 et 2 ; pas Survival Instinct, je le répète) c’est exactement ça : une aventure, de la survie dans un monde ravagé et les humains comme seule menace. Alors, allez-vous sauver untel ou untel ? Allez-vous vous approcher de cette personne car elle possède un pistolet ? De durs choix vont feront face.

The Walking Dead

Et ce n’est pas tout, TWD fait parti de ces titres qui peuvent vous prendre aux tripes. Dans la première saison vous incarnez Lee, un honnête citoyen ayant commis une seule mais grosse connerie. En route vers la prison, son convoi se crasha et dans sa fuite il rencontra Clementine, une petite fille devenu orpheline suite au cataclysme zombie. Vont se suivre emmerdes, dénouements heureux, morts, découvertes, amitiés, trahisons, bref tout le lot habituel de la licence. Un sentiment étrange peut vous parcourir – c’est ce qu’il m’est arrivé – mais on souhaite tout faire pour sauver cette pauvre petite fille, de la protéger comme si c’était notre propre enfant.

Devant se séparer – je ne dirai pas pourquoi, c’est nul le spoil -, Clementine devient la surprenante héroïne de la saison 2. En tant que joueur nous se sommes pas habitués d’incarner un personnage féminin et encore moins une petite fille dans un monde hostile. Telltale Games nous met alors dans la peau d’une leader malgré elle, qui doit prendre des décisions terribles alors qu’elle devrait jouer avec ses amis dans la cour de l’école plutôt que planter des haches dans des crânes.

The Walking Dead

Du point de vue purement de jeu, sachez simplement qu’il est très facile d’accès, n’importe qui pourrait prendre du plaisir, que ce soit sur tablette, console portable, console pas portable ou PC. Il prend la forme d’un petit jeu tout simple où il faut juste déplacer son personnage dans de toutes petites zones, le principal de l’action se représente par des QTE (Quick Time Events : appuyer sur un bouton demandé par le jeu au bon moment) ou choisir ses réponses dans les dialogues (attention cette dernière partie est très importante car impactante pour la suite des événements).

The Walking Dead est donc un jeu violent (il y a beaucoup de morts, vous en êtes parfois la cause), abrutissant (c’est difficile de lâcher) mais putain que c’est bon ! C’est pas pour rien qu’il s’agit de l’un des meilleurs jeux de 2012 !

2 Réponses

    • Thomas Cicognani
      Zhykos

      Et ça l’est 😉 Je vous conseille de faire la 1re saison qui est sortie en GOTY (il y a le DLC « 400 Days » inclus qui fait un petit lien avec la saison 2). Attention toutefois, le jeu n’est dispo qu’en Anglais sous-titré Français (pour la saison 2, je ne sais pas si les sous-titres sont disponibles)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.