To the Bone – le film à voir sans attendre.

Comment passer à coté de « To the bone » réalisé par Marti Noxon, il vient de faire son apparition sur Netflix et nous avons de suite jeter notre dévolue dessus. Premièrement, « to the bone » n’est pas un film a mettre entre toutes les mains, il traite d’un vrai problème et certaines scènes pourraient choquer un public peu averti, rien de bien grave ni de très choquant, juste des image traitant d’une maladie encore un peu stigmatisé par beaucoup de personnes. Ce film nous aura bouleverser et touché plus que de raison, mais laissez moi vous expliquer pourquoi…

to the bone

Nous débutons donc ce film avec beaucoup d’envie, Lili Collins dans le rôle principal en plein coeur d’une tourmente personnelles, vous l’aurez compris, l’anorexie sera le maitre mot de ce film. Nous la suivront dans sa maladie, qui ne tardera pas a devenir le fléau qui pourrait avoir raison de sa santé. Un thème que le film aborde de front et l’auteur ne ménagera pas le public sur ce point. Ici pas de résolution par l’hôpital classique, mais plutôt une solution qui traite directement de l’aspect psychologique et emotionnelle par le biais d’un médecin qui tentera avec ses patients de viser l’acceptation et ainsi vivre avec leur maladie. Le film ne tombe pourtant pas dans le grand dramatique grace à des touches plutôt légère, en suivant en parallèle le destin d’un groupe de patient au sein de la demeure les accueillants.

to the bone

Marti Noxon réalise ici un film quasi autobiographique car elle même a dû faire face à ce problème. Netflix quand à lui démontre une nouvelle fois, qu’un film peut traiter d’un sujet trop peu utiliser dans les films. Un sans fautes que nous avons adorer découvrir. Disponible sur la plateforme depuis peu, nous vous conseillons d’y jeter un coup d’oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.