V-Commandos : metal gear

v-commandos

« Mai 1940.

L’armée allemande occupe la majorité de l’Europe et rien de semble capable de freiner son avancée. La Luftwaffe multiplie les raids aériens contre Londres et les grandes villes industrielles britannique. La grande Bretagne tient bon et se prépare à résister à une invasion qui semble imminente. Mais Winston Churchill n’a pas l’intention de rester sur la défensive. Persuadé que seuls des méthodes de combat non conventionnelles permettront permettront de porter des coups décisifs derrière les lignes ennemies, il ordonne la création d’unités d’élites aéroportées.

Parallèlement, le spécial Operations Excecutive (SOE)  est mis sur pied avec pour objectif de « mettre le feu à l’Europe ».
Après un entrainement intensif, ces unités vont mener des opérations audacieuses de toute nature, frappant comme la foudre avant de se replier dans l’ombre. Leurs nombreux coups d’éclat, bien que souvent méconnus, ont pesé lourd dans l’issue du conflit. »

Il y a tout pile poil un an, j’avais reçu une boite toute blanche, le proto d’un jeu à venir, du nom de V-Commandos. Le jeu était déjà bien avancé, autant sur le plan mécanique que des illustrations.

Voila qui est arrivé il y a peu dans les boutique V-Commandos, un jeu coopératif, d’infiltration qui vous propose d’incarner un groupe de de commando d’élite chargé d’infiltrer les camps allemand durant la seconde guerre mondiale.

Le point matos.

v-commandos

Pas de thermo, telle une boite à outil, une boite de V Commando déborde de matériel, des cartes opération, des cartes terrain, des pions ennemi, unité spéciale, commando, objectif, des tuiles de terrain recto verso, de différentes tailles, tout d’une qualité irréprochable. Les illustrations sont très réussies et sont signée Vincent Filipiak et Bruno tatti.

Comment ça se joue ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire avec un jeu de ce genre, la mise en place est très rapide, les cartes terrain impose une disposition, et des tailles de tuiles, mais cela s’arrête la, ce qui accélère nettement la mise en place, pas besoin de chercher la tuile n°7b … pour le reste tout est très simple et rapide.

v-commandos

Une fois la mission installée, vous allez pouvoir vous lancer dans l’action. V-Commandos se démarque par sa simplicité, en effet, un tour de jeu est très simple, et les actions possibles sont nombreuses, mais très vite intégrées, tellement elles coulent de source.

Un tour de jeu se compose de 4 phases :

  • La phase événement : lors de cette phase vous devez piocher une carte événement et en appliquer son effet.
  • La phase commandos : chaque joueur va pouvoir effectuer ses action, et chaque dispose de 3 actions par tour. Certaines actions ne coutent pas d’action, à votre tour vous pouvez ramasser des équipements, faire exploser des charges, vous déplacer, attaquer en combat rapproché, tirer … et économiser une action pour le tour suivant. La particularité de V-Commandos est de jouer la furtivité, principe peu exploité dans les jeux. Si vous vous déplacez sur une tuile de taille moyenne, vous devez utiliser 2 actions pour être furtif, par contre il est impossible d’être furtif sur une grande tuile. Lorsqu’un ennemi arrive sur une tuile où vous êtes furtif, pour savoir si l’ennemi vous a vu, vous devez faire un jet de furtivité, sur un 3+ vous restez furtif, sinon vous êtes repéré, et l’alarme se met en route. L’alarme a pour effet de doubler l’arrivée des troupes ennemis sur le plateau lors de la phase ennemi.
  • La phase ennemie : durant cette phase les ennemis sont activés. Dans un premier temps les renforts arrivent sur les tuiles où sont des pions renfort, à hauteur d’une unité ennemi par pion renfort, et 2 si l’alarme est activée. Ensuite les ennemis se déplacent, soit vers le ou les commandos visibles, soit dans la direction indiquée sur la carte événement tirée en début de tour. Et les ennemis finissent par tirer sur les commandos visible à porté.
  • La phase de fin de tour : durant cette phase on vérifie si les objectifs de la mission sont remplis et si au moins un commando est sorti vivant par la trappe de sortie. Si ces conditions sont remplies, la partie prend fin.

 

Il va falloir user de stratégie, et d’anticipation afin de mener vos missions à bien, car non il ne suffit pas de foncer dans le tas pour réussir une mission. Tout se fait sur la pointe des pieds, silencieusement, un peu comme des ninjas 😉

V-Commandos propose un jeu très immersif, tactique, stratégique, très tendu, où tout peut arriver, où les situations peuvent dégénérer très rapidement. On ne sait donc jamais l’issu d’une partie, même si tout est calculé et planifié au millimètre près, le petit coté aléatoire des dés changent la donne très rapidement.

Vous l’aurez compris, V-Commandos se démarque, pas par son thème, mais par son approche, et sa simplicité. Tout ça en fait donc un très bon jeu, pour peu que l’on accroche à ce genre de jeu. Il n’en est pas moins très accessible et peut être proposé à toute sorte de joueur.

V-Commandos est un jeu de Tibaud de La Touane, édité par Triton Noir et distribué par Morning, pour 1 à 4 joueurs, pour des parties de 1 à 2 heures.

3 Réponses

  1. Le polydéiste

    Salut ,
    tu vois ce qui me gonfle avec ce jeu c’est qu’il aurait dû faire partie de ma ludothèque ,mais vu que les concepteurs ont mis dans la même boîte la version anglaise et la version française et ben je ne l’ai pas acheté et je ne l’achèterai pas, parce qu’on se retrouve avec des cartes qui restent sous cellophane et ça pour moi c’est plus que rédhibitoire.
    Dommage sinon tout collait ,le thème ,la mécanique ,tant pis…

    Répondre
    • Gregz
      Gregz

      Je trouve dommage de se priver d’un jeu juste pour cette raison, qui à mon sens n’en est pas vraiment une, je ne pense pas que le paquet de carte Anglaise occasionne un coût significatif sur le jeu, donc à partir de là, personnellement ça ne me gène pas. Triton noir n’est pas le seul éditeur à intégrer le matériel Français et Anglais dans une seule et même boite, la raison est, je pense, financière, cela évite de faire 2 tirages du jeu.

      Merci en tout cas de nous suivre et de réagir à mes reviews, et n’hésitez pas à réagir de nouveau.

      Répondre
      • Le polydéiste

        Pour ma part ,ce n’est pas une question de coût ,c’est juste le fait d’avoir des cartes dans la boîte et de ne jamais s’en servir,qui pour moi est aberrant.
        Après la raison financière,je ne suis pas convaincu, les autres éditeurs arrivent très bien à sortir leurs jeux pour un prix équivalent à V-commando,avec du bon et foisonnant matériel et ce,dans une seule langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.