ARENA for the Gods : Ready ? FIGHT !!

ARENA for the Gods

“Bienvenue dans l’arène des tout puissants, là où les plus grands héros mythologique s’affrontent pour l’honneur et le plaisir des divinités. Offrez ce que vous avez de plus cher aux dieux pour obtenir leur faveurs et vous équiper au mieux pour votre ultime combat. Soyez rusés et frappez fort, car un seul d’entre vous pourra prétendre au titre d’Élu des Dieux. Entrez dans l’Arène, et que le combat commence !”

Après le très très bon, mais très difficile “The Big Book of Madness” (dont la review est dispo ici), Maxime Rambourg revient avec un jeu complétement différent, compétitif et plus accessible. ARENA for the Gods vous propose de vous poutrer la tronche en mode gladiateur Mythologique.

Le point matos.

ARENA for the Gods

C’est une bien belle édition que nous avons là, une belle boite format carré King of Tokyo. L’illustration de la boite, tout comme le contenu, est juste magnifique et c’est signé Paul Mafayon, qui n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il a illustré entre autre Loony Quest et Welcome to the Dungeon, donc oui y a du niveau. Le contenu est de très bonne qualité que ce soit les cartes équipement, les silhouettes en carton, les tuiles … Le plateau est massif, bref comme d’habitude chez Iello on ne rigole pas avec le matériel.

Comment ça se joue ?

La mise en place est rapide, chaque joueur choisit un personnage, le paravent qui va avec, 20 cubes de vie, on place les éléments du plateau selon la mise en place choisit sur le livret de règle (nombre de joueur, difficulté), et vous êtes prêt.

ARENA for the Gods

Une partie d’ARENA for the Gods se compose de 2 grandes phases : 

  • La phase équipement : c’est durant cette phase que vous allez vous équiper, car non vous n’allez pas vous pointer dans l’arène sans rien, sauf si vous êtes suicidaire. Il y a 4 paquets d’équipement, les armes, les sorts, les armures et les montures. Pour chaque équipement on va dévoiler autant de cartes que joueurs, et chaque joueur va devoir miser des points de vie pour avoir le privilège de choisir en premier l’arme qu’il désire. Donc oui il faut donner son sang pour être le mieux équipé, à vous de voir à quel point vous souhaitez vous sacrifier.
  • La phase de combat : cette phase constitue le cœur du jeu, puisque la phase d’équipement n’a lieu qu’une seule fois durant la partie. C’est donc muni de votre équipement, fièrement grimpé sur votre monture que vous  rentrez dans l’arène affronter vos adversaires. Pour attaquer vos adversaire, vous allez vous servir de vos équipements et pour activer vos équipements il va falloir faire avec les dés les symboles présents sur vos équipements. Le premier joueur prend donc les 7 dés (moins s’il a eu des marqueurs fatigue lors d’un tour précédent), et effectue un lancé et il a droit à une relance du nombre de dés qu’il le souhaite. Il faut ensuite attribuer les dés aux différents équipements si possible, sachant qu’un équipement peut être activé plusieurs fois lors du tour. Les équipements permettent de taper, de pousser, de se déplacer, de voler des points de vie aux autres … et nécessitent 1 ou 2 dés pour être activés

La partie prend fin lorsqu’un joueur n’a plus de cubes de vie, et c’est le joueur qui a le plus de cube qui est désigné vainqueur.

ARENA for the Gods

Alors du coup ça dit quoi ?

ARENA for the Gods est un chouette jeu, bien pensé, un mélange entre Ultimate Warriorz et King of Tokyo, très fun, et hyper accessible. Des variantes sont proposées histoire de varier les plaisirs, il est possible de joueur en équipe, seul contre tous … Donc non ARENA for the Gods n’est pas un jeu de strategie, on est vraiment sur du familial, violent mais jamais méchant, le tout dans une très bonne ambiance.

La phase d’équipement est vraiment le petit plus du jeu, qui fait qu’il sort du lot, car si on veut bien tabasser, il faut accepter de partir avec un handicap. Il faut d’ailleurs être attentif lors de cette phase pour repérer celui qui s’est sacrifié le plus, mais attention, car c’est aussi surement le mieux équipé et potentiellement le plus dangereux.

ARENA for the Gods

Donc oui, ARENA for the Gods est un bon jeu, parfait pour jouer en famille cette été, facile à sortir et à expliquer. Bon Maxime, c’est quand et c’est quoi le prochain ??

ARENA for the Gods est un jeu de Maxime Rambourg, édité par Iello, pour 2 à 6 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Laisser un commentaire