Dead of Winter : la nuit va être longue, mais pas que.

dead of winter la plus longue nuit

Il y a presque 2 ans de cela arrivait une bombe ludique, Dead of Winter, un vrai jeu de Zombie, de survie, qui met une grosse claque à tous les jeux de zombie sur le marché.

Il y a quelques semaines est sortie, Dead of Winter la nuit la plus longue, une deuxième boite de base qui peut aussi faire office d’extension pour les détenteurs de la première boite.

Le point matos.

dead of winter la plus longue nuit

Le contenu de cette nouvelle boite est quasi identique à celui du premier opus, avec quelques ajouts quand même. Les lieux sont maintenant des plateaux rigides, il y a 3 nouveaux lieux, qui permettent de mettre en place les modules d’extension qui différent du jeu de base, des nouvelles cartes, et des nouveaux zombies. Le matériel est encore une fois de très très bonne qualité, et en profusion.

Quoi de neuf ?

Je ne vais pas m’attarder sur les règles du jeu, puisqu’elles sont les mêmes que dans la première boite, je vous propose de lire ou relire ma review complète ici. Je vais plus m’attarder sur ce qu’il y a de nouveau dans ce nouveau Dead of Winter.

La nuit la plus longue propose donc 3 modules, que l’on peut jouer indépendamment ou tous ensemble, et introduit également quelques petits éléments de règles, comme les jetons désespoir, qui sont considérés comme des blessures, que l’on peut retirer qu’avec des effets bien spécifiques, les survivants vulnérables indisciplinés qui mangent plus qu’ils ne devraient et les pièges explosifs. Il y a également un mode full coop de proposer, avec un objectif commun à tous, mais plus difficile.

Le premier module offre la possibilité d’améliorer le quotidien de la colonie, que ce soit en terme de confort, de défense … Il suffit de poser des jetons développement sur les cartes amélioration. Dès qu’il y a autant de jetons développement que demandé sur la carte amélioration, vous prenez possession de cette amélioration.

Le deuxième module est celui des brigands. Les brigands ont un lieu rien que pour eux, qui peut être fouillé comme n’importe quel lieu, mais ceci n’est pas sans risque, puisque suivant le résultat du dé que vous jouez, il est possible de se prendre des blessures pendant la fouille. Les brigands fouillent les lieux ou ils se trouvent, vidant petit à petit les différents lieux, ce qui peut vous empêcher de résoudre une crise. Les brigands sont également très difficile à tuer. Le module brigands apporte un challenge différent et rend le jeu plus difficile, bref un nouveau challenge pour les vieux briscars.

Le troisième module est le module Raxxon. Raxxon est un laboratoire où il se passe des choses assez étranges, des expérimentations contre nature. Ce module introduit surtout plus d’action, et des nouveaux zombies qui ont subit des modifications, qui les rend bien sûr plus coriaces, sinon ce serait trop facile.

La nuit la plus longue offre son petit lot de nouveauté, afin de donner encore plus de rejouabilité à ce jeu.

Qu’en est il pour les détenteurs de la première boite ?

Et bien, outre le fait que les 2 boites peuvent se compléter, se mélanger, se combiner, l’achat de cette deuxième boite n’est pas essentiel si vous possédez la première, surtout vu le prix. Par contre si vous ne possédez pas la première boite, préférez cette seconde, qui est plus “complète” pour le même prix.

Il n’en est pas moins que Dead of Winter reste, et restera un excellent jeu, tendu, fourbe, avec une ambiance incroyable autour de la table, servit par un matériel impeccable. Bref un vrai jeu de survit digne de ce nom, où il faut se méfier des gens avec qui on vit plutôt que des zombies qui sont dehors, eux au moins ne vous trahiront pas, il vous mangeront juste le cerveau.

dead of winter la plus longue nuit

Dead of Winter est un jeu de Isaac Vega , John Gillmore, édité par Filosofia, distribué par Asmodée, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 100 minutes.

Laisser un commentaire