Ilôs : voyagez d’île en île.

Ilôs

“La découverte récente de l’archipel perdu d’Ilôs a lancé la course aux richesses. Ancien berceau d’une civilisation disparue, il regorge d’or et de ressources rares qui attirent les seigneurs marchands du monde entier. Vous êtes l’un d’entre eux, à la tete d’une puissante flotte marchande pour exploiter ce nouveau monde. Explorez d’anciennes ruines, installez des plantations, des comptoirs, construisez des forts pour proteger des pirates, et contrôlez l’augmentation des prix des ressources.”

Après Outlive et Grumpf, La Boite de Jeu nous revient avec un nouveau jeu, Ilôs, une boite plus petite, pour un jeu plus abordable, retour sur cette nouvelle Boite de Jeu.

Le point matos.

Ilôs

Pour ce nouveau jeu, La Boite de Jeu s’est offert les services de Paul Mafayon, qui n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a illustré récemment des jeux comme Bunny Kingdom, Otys et Arena : for the Gods, ce qui a pour effet d’avoir des illustrations qui claquent, c’est coloré c’est beau bref ça donne envie. Ensuite le matériel est de très bonne qualité, et est en quantité, nous avons 90 cartes action, 8 paravents aux illustrations différentes, 15 meeples navire et pionniers pour chaque joueur, 20 tuiles de terrain bien épaisses et plus de 150 jetons ressource. Donc oui pas mal de matériel dans cette petite boite.

Comment ça se joue ?

La mise en place est très simple, chaque joueur prend le matériel à sa couleur, on dispose ensuite tout le matériel autour de la zone de jeu, des tuiles terrains sont placés selon le nombre de joueur, tout le monde pioche 5 cartes et c’est parti.

Une partie d’Ilôs se compose d’un succession de tour et un tour est composé de 3 phases :

  • Actions (optionnel) : vous avez des cartes en main, et ces cartes vont vous permettre de réaliser des actions. Tout se base sur le sacrifice puisque pour faire l’action d’une carte vous allez devoir défausser un certain nombre de carte. Du coup plus vous avez de cartes en main, plus vous pouvez faire d’action. Le nombre de cartes à défausser est indiqué en haut à droite de votre carte, et l’action en haut à gauche. Avec vos cartes vous pourrez ajouter ou déplacer un navire, débarquer un pionnier sur une ile ou un de vos bateau est accosté pour récolter des ressources plus ou moins prestigieuses, construire des bâtiments …
  • Production : durant votre tour vous avez récupéré des ressources, elles sont placées devant votre paravent, et bien à ce moment la du jeu, elles vont passées derrière votre paravent.
  • Pioche : vous allez pouvoir agrandir votre main, chaque joueur peut de base piocher 3 cartes, et piochera ensuite une carte de plus par navire et par fort en jeu.

La partie prend fin dès qu’un joueur a réussi à placer son dernier pionnier.

Dans Ilôs, il va falloir faire grimper les prix pour que vos ressources rapportent un max, votre victoire en dépend. A la fin de la partie chaque joueur ira se référer au cour du marché afin de voir combien valent vos ressources, et ainsi compter vos points. Le joueur le plus riche en fin de partie devient le vainqueur.

Alors du coup ça dit quoi ?

Ilôs est un bon jeu, ça tourne parfaitement, la mécanique est simple, les choix sont difficiles, car il est toujours compliqué de sacrifier des cartes mais tout le principe du jeu est là, il va falloir vous y habituer. Le jeu est de plus très beau, le matériel est impeccable, ce qui ne gâche pas le plaisir. Ilôs propose donc un jeu de carte, mêlé a un jeu de placement stratégique, avec un poil d’exploration, ce qui en fait un jeu plutôt riche, et donc des heures de jeu.

Ilôs est un jeu de Frédéric Guérard, édité par La Boite de Jeu, distribué par Blackrock Games, pour 2 à 5 joueurs, pour des parties de 45 minutes.

Laisser un commentaire