Nous avons découvert Northgard l’année dernière durant le même salon et le jeu a depuis explosé (les chiffres Steam Spy ressemblent à ce qu’on nous a raconté) à tel point qu’il avait son propre stand dans la zone France du hall business. C’est à cette occasion que nous sommes repartis rencontrer les personnes de Shiro Games pour voir comment s’est passée leur année et comment le jeu va évoluer durant les prochains mois.

Northgard

Pour rappeler ce qu’est Northgard, il s’agit d’un jeu de stratégie en temps réel lorgnant plus du côté de The Settlers que d’Age of Empires. Le principe repose alors sur la gestion de votre économie plus que du placement de vos unités au pixel près. Vos décisions consistent alors à choisir quoi construire (bâtiment ou unité) et où. Pour les personnes, il suffit de leur désigner une zone afin qu’elle s’y rende et y travaille : choisissez un bonhomme, cliquez sur des arbres et il deviendra un bûcheron. De nombreuses autres capacités sont disponibles mais on vous laisse la lecture de notre précédente preview pour plus de détails.

Le carton du titre a permis au studio d’embaucher et de réaliser de belles améliorations afin de créer une expérience ultime. Tout d’abord, l’Early Access actuelle ne propose qu’un mode multijoueur et celui-ci va connaitre une petite mue. Le nombre de joueurs va passer à six afin de créer de plus grandes batailles et le studio promet la création de serveurs dédiés pour améliorer les performances réseau qui ne seraient pas si bonnes (je n’ai pas accès au jeu alors je me tiens à ce que l’on me dit…) Enfin, de nouveaux clans seraient aussi débloqués pour les joutes sur le net.

Justement en parlant de clan, vous savez peut-être que Northgard en possède plusieurs, chacun ayant ses propres avantages et inconvénients. Depuis un peu plus de deux mois, le Clan de l’Ours a fait son apparition et offre, par exemple, un bonus durant l’hiver (il y a un cycle des saisons) avec une perte moins importante de la nourriture et des soldats plus résistants durant cette période, contrairement aux autres, et ça c’est du vrai Viking qui pue la classe ! Même si on m’a présenté un clan qui était déjà sorti, c’est une introduction parfaite de la part du développeur pour nous montrer la campagne solo.

Northgard

Un bon jeu de stratégie s’accompagne toujours d’une campagne et celle de Northgard semble tenir des promesses hautes en couleur. L’histoire vous met dans la peau d’un fils de roi déchu dont la famille a été massacrée. Vous et vos conseillers êtes exilés et vous vous retrouvez sur Northgard, une nouvelle terre promise mentionnée dans de nombreuses légendes. Vous parcourez la carte de missions en missions scénarisées (il y en aura environ treize) dans lesquelles vous pourrez choisir le clan que vous voulez, sauf certaines missions restreintes. On nous a montré un scénario très intéressant faisant directement référence à la célèbre série Game of Thrones car vous serez menacés par une armée gelée venant du nord. Une fois que le printemps montrera le bout de son nez, les semblants de zombies vont dégeler et viendrons vous attaquer en masse. Votre ultime but sera simplement de survivre et pour cela, vous devrez bourriner dans vos récoltes, améliorations et recrutements sous peine de vous faire rouler dessus. Une partie avancée sur cette mission nous a aussi été présentée afin de nous montrer une base très avancée, avec des avants-postes bien évolués et des alliés tout autant préparés à la baston. Baston qui a été teasée pendant quelques secondes afin de garder la surprise mais ce court temps montrait un nombre hallucinant d’ennemis et une bataille de dingue à la limite de la défaite, il faut serrer les fesses et espérer que cela passe.

Normalement prévue pour février, la campagne solo devrait ajouter énormément de contenus à Northgard qui est déjà bien complet. Un tiers des missions serait disponible dans l’Early Access afin d’essayer tout cela en avance et aider Shiro Games à améliorer tout ça. Actuellement vendu pour seulement 20€, toutes les mises à jour qui ont eu lieu durant cette année et toutes les promesses faites avant et durant la gamescom en font un jeu encore plus grand et il devient de plus en plus difficile de ne pas passer à la caisse de ce titre qui marquera certainement les prochaines années du genre du jeu de stratégie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.