New York 1901 : Faites pousser la grosse pomme

New York 1901

« Revivez les années historiques de Manhattan qui ont conduit à ce que la ville est aujourd’hui. Construisez des buildings toujours plus haut sur les avenues emblématiques du bas Manhattan et couronnez votre empire immobilier en bâtissant l’un des bâtiments Légendaires comme le Park Row, le Singer, le Metropolitan Life ou le mythique Woolworth ».

Le point nostalgie

Lorsque j’étais gamin, je jouais beaucoup aux jeux vidéos, je lisais des magasines de jeux vidéos, et je me disais : « putain ils ont de la chance les mecs, ils ont accès à tous les jeux, ils jouent à tous et ils disent ce qu’ils en pensent, c’est génial ». 30 ans plus tard, je joue toujours, mais pas aux jeux vidéos, aux jeux de société, et je me retrouve à être presque un de ceux que j’enviais.

Alors non je ne bosse pas pour un magasine, ce n’est pas mon « taff » (un jour peut être …), mais j’ai un très grand privilège, celui de pouvoir jouer à presque tous les jeux qui sortent sur le marché, d’y jouer et de partager avec ceux qui me lisent mes impressions et mes coups de cœurs.

Et dans ces privilèges, le top du top, c’est lorsque je reçois des jeux en avant première, et la review d’aujourd’hui est plus qu’une avant première, puisque le jeu dont il est question sort en septembre prochain, il s’agit de New York 1901.

Dans New York 1901, vous incarnez un architecte, et vous allez contribuer à faire de New York ce qu’elle est maintenant, une ville où les architectes n’ont aucune limite.

Le point matos.

New York 1901

La première chose que l’on voit dans New York 1901, c’est l’illustration de la boite, pour les connaisseurs la « patte » de Vincent Dutrait est très reconnaissable, et comme d’habitude c’est beau, rien à redire. A l’intérieur, un thermoformage pour ranger les tuiles de bâtiment, les figurines, les cartes et les marqueurs de score, et par dessus tout ça, un plateau représentant les rues de New York.

Comment ça se joue ?

On avait entendu dire que New York 1901 était le premier « gros » jeu de Blue Orange, tout dépend ce que l’on entend par « gros » jeu, mais New York 1901 n’est clairement pas un jeux de gamer au sens propre du terme.

Au début du jeu, chaque joueur prend une tuile de personnage, place son bâtiment de départ sur le plateau, et ensuite 2 choix s’offrent à vous :

  • Prendre une carte du marché immobilier : ces cartes représentent des terrains de 2 ou 3 emplacements, et une couleur. Lorsque vous prenez une carte, vous placez une de vos 4 figurines sur l’emplacement choisi, et vous pouvez éventuellement construire un bâtiment.
  • Démolir et reconstruire : avec cette action, vous pouvez démolir un ou plusieurs bâtiment, pour en construire un autre. Il y a des règles de démolition, car les tuiles de gratte ciel sont classées en 3 catégories : bronze, argent et or. Lorsque vous démolissez un bâtiment catégorie bronze, vous devez reconstruire un bâtiment argent ou or.

New York 1901

Chaque bâtiment construit vous donne des points de victoire, et vous avancez donc petit à petit sur la piste des scores. En plus de vos bâtiments respectifs, il y a 4 bâtiments légendaires, commun à tous les joueurs. Ces bâtiments rapportent gros et vous ne pouvez en construire qu’un seul par partie, et ça peut faire la différence sur le score final.

New York 1901 est également un jeu de majorité, 3 cartes désignant des rues seront tirées au hasard, et le joueur qui est majoritaire sur une rue prend 5 points de victoire supplémentaires, et c’est là que ça se poutre.

New York 1901 est clairement un jeu familial, qui vise un public large, mais qui peut être exigent, car il y a vraiment plusieurs niveaux de jeu, tout dépend du public avec lequel on joue. Ce qui en fait un très bon jeu, plaisant, fluide, avec ce qu’il faut de stratégie, tout en restant simple, sans prise de tête (un peu des fois quand même), qui saura trouver son public. New York 1901 est à ranger directement à coté des Aventuriers du Rail, qui est une référence, moi je dis ça je dis rien (mais je le dis quand même).

New York 1901

Je tiens à remercier Simon pour m’avoir inclus dans la liste des privilégiés, et toute l’équipe de Blue Orange.

New York 1901 est un jeu de Chénier La Salle, édité par Blue Orange, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 30 à 60 minutes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.