TerraFormars : le règne des cafards

TerraFormars

« Dans le but de coloniser Mars en réchauffant son atmosphère, la surface de la planète a été recouverte de lichens et de cafards. Au terme d’une terraformation de 500 ans, des astronautes sont envoyés sur Mars, mais ils sont accueillis par des cafards géants dotés d’une très grande force.

Pour éliminer les mutants, les nouvelles personnes envoyées sur Mars ont subies des modifications génétiques consistant à implanter en eux des caractéristiques d’organismes non humains. Cette deuxième mission ne sera pas suffisante, alors un effectif plus important composé de 100 personnes réparties en escouades est alors envoyé sur Mars… »

Après un premier jeu réussit sur la licence Naruto, Yoka boardgame, qu’il faut désormais nommé Yoka by Tsume, s’est attaqué à TerraFormars, à ne surtout pas confondre avec Terraforming Mars. On change de format de boite et de style de jeu, dans TerraFormars il vous faudra butter du cafard mutant, à coup de dés spéciaux.

Le point matos.

TerraFormars

TerraFormars est un petit jeu, à l’intérieur, 50 cartes de bonne qualité, 4 marqueurs, 7 dés spéciaux, et des pions. Les illustrations sont toutes tirées de la série animée, et font très bien le taff, pas de matos extraordinaire, mais pas de quoi rougir non plus.

Comment ça se joue ?

Avant de commencer la partie, chaque joueur prend un personnage et 2 cartes de soutien, on place ensuite autant de cafard sur la table que le nombre de joueur, et on est bon pour poutrer du cafard.

TerraFormars

A son tour, le joueur actif doit lancer les 6 dés de combat et utilise les différentes icônes présentes sur les dés. Les poings permettent de taper les cafards, les étoiles permettent d’activer les capacités spéciales de nos personnages, ou d’acheter de nouvelles cartes de soutiens. Si vous arrivez à obtenir 3 seringues, vous pourrez utiliser le dé vert, qui est un peu plus balaise que les autres dés. Il y a également les icônes danger qui peuvent avoir des effets négatifs, et annuler certaines icônes de vos dés.

TerraFormars

Une fois toutes vos icônes utilisées, et que vous ne pouvez plus rien faire, vous passez les dés au joueur de gauche, qui fera de même …

Le truc fourbe dans TerraFormars, c’est que c’est le joueur qui assène le coup fatal qui gagne les points de victoire, les autres joueurs présents sur ce même cafards se partagent les récompenses secondaires. Et ce qui complique également la chose, c’est que lorsqu’un cafard est tué tout les joueurs, en commençant par le joueur qui a mis le coup fatal, doivent se positionner sur un autre cafard. Donc on se retrouve souvent à changer de cafard, au profit d’un autre joueur, et dans ces cas là, c’est très moche.

TerraFormars

Alors du coup, ça vaut quoi ?

TerraFormars est un bon petit jeu, bien nerveux, avec une mécanique simple et efficace, l’ambiance du manga est bien retranscrite (je me suis maté la série animé histoire de me mettre dans l’ambiance avant la sortie du jeu), c’est bourrin et violent, et du coup c’est bon et fun.

Yoka by Tsume nous sort un bon jeu, un sans faute pour l’instant après le très bon Naruto sorti l’année dernière, sous quel licence sortira la prochain jeu ?? (Dragon Ball, Dragon Ball, Dragon Ball …)

TerraFormars est un jeu de Nicolas Badoux, édité par Yoka by Tsume, pour 2 à 4 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

 

 

Une réponse

  1. Le polydéiste

    La planète rouge est à la mode en ce moment ,tant mieux j’en avais assez de tous ces zombies.
    Après Mission planète rouge ,Terraforming Mars et Martians:a story of civilization, celui-ci me parait un peu plus simple et destiné plus à des joueurs occasionnels.
    En tout cas encore un article de qualité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.