Twelve Heroes : les 12 salopards

twelve heroes

« L’armée adverse vous fait face, prête à fondre sur les points stratégiques. Mais vous savez que vos 12 Héros n’attendent qu’un signe de votre part pour mettre vos plans à exécution et mener vos troupes à la victoire. Au terme de cette guerre d’usure, seule se tiendra debout l’armée du plus stratège ! »

Le dernier Catch Up Games ne remonte pas à si longtemps que ça, pour rappel Freak Shop est sortie en octobre 2016, et voila qu’un nouveau jeu déboule en boutique, le rythme des sorties s’intensifie, et c’est tant mieux. Jusqu’à maintenant Catch Up Games donnait dans les jeux dit « familiaux », ce coup ci, Twelve Heroes s’adresse à un public différent, plus « sérieux » et exigent.

Le point matos.

twelve heroes

Twelve Heroes est une petite boite du même format que Freak Shop, donc carré, avec de très belles illustrations signées par Tomasz Jedruszek. Pour ce qui est du contenu, 51 cartes, 6 tuiles territoire, 14 cubes de contrôle, des jetons nourriture … Le matos est nickel, rien à redire sur la qualité des cartes et des tuiles, bref du bon taff.

Comment ça se joue ?

On mélange et on place les tuiles territoire au centre de la table, soit 3 paquets de 2 tuiles, ensuite les joueurs choisissent le mode de jeu, draft ou faction, pour l’article on va se concentrer sur le mode faction. Les joueurs vont donc choisir chacun une faction parmi les 4 proposées (Armée mécanique, Elfes, Humains, Orcs et Gobelins), un deck de faction est composé de 12 cartes. Les joueurs piochent 3 cartes chacun et la partie peut commencer.

twelve heroes

Un tour de jeu est plutôt simple et se divise en 4 phases :

  • Le contrôle : durant cette phase vous devez contrôler si la force de votre armée sur chaque territoire est supérieur à celle de l’adversaire. Si vous êtes le plus puissant, vous placez un cube sur un emplacement libre de la tuile de territoire, et si vous devez mettre un cube et qu’il n’y a plus d’emplacement libre, vous remportez la tuile.
  • La maintenance : c’est là qu’il faut nourrir ses unités, un pion nourriture par unité, si vous ne pouvez pas nourrir des unités, elles sont immédiatement défaussées.
  • Les revenus : le joueur actif prend 2 jetons nourriture de la réserve et pioche 1 carte de son deck.
  • La phase militaire : lors de cette phase, vous pouvez réaliser 3 actions parmi les 4 possibles. L’approvisionnement permet de prendre 1 jeton nourriture, le recrutement permet de jouer une carte de votre main et de la placer dans votre campement (devant vous), en payant bien sur la nourriture demandée. Le déploiement lui permet d’envoyer les unités de votre campement vers les champs de bataille, sachant que vous ne pouvez envoyer qu’une unité par champs de bataille. Lors du déploiement les unités qui partent au combat peuvent emmener avec eux de la nourriture afin de survivre sur le champs durant plusieurs tours. Et le déplacement permet de déplacer une unité vers un champs de bataille adjacent. Il est possible d’effectuer plusieurs fois la même action.

La partie prend fin lorsqu’un joueur cumule 7 points de victoire grâce aux tuiles territoires.

Alors du coup ça dit quoi ?

Twelve Heroes est un jeu d’affrontement abstrait ultra tendu, il vous faudra une première partie test pour bien comprendre comment cela fonctionne, et de piger la complexité de la chose. Il faudra gérer sa main, la nourriture, les effets de cartes au mieux pour arriver à bout de son adversaire, ce qui n’est pas toujours simple.

Twelve Heroes est donc un foutu bon jeu, stratégique et dynamique, qui n’est toutefois pas à mettre entre toute les mains, puisqu’il s’adresse à des joueurs plus aguerrit. Encore un bon jeu à mettre au crédit des Catch Up Games, et ça fait plaisirs.

Twelve Heroes est un jeu de Takashi Sakaue et Masato Uesugi, édité par Catch Up Games et distribué par Iello, pour 2 joueurs, pour des parties de 30 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.