Yoga Book de Lenovo : surprises et frustrations

Vous vous rappelez de Steve Jobs présentant l’iPad ? Cool Raoul, détendu Jésus, à l’aise Blaise, dans son fauteuil, tenant nonchalamment sa tablette pour s’enquérir des nouvelles du monde ? Ce qui n’était qu’un iPhone géant au départ a su trouver un public mais il aura fallu attendre 4 ans de plus et la troisième itération de la Surface Pro de Microsoft pour voir quelque chose de neuf sortir de ce secteur. L’ambition du géant de Redmond était d’ouvrir la voie aux constructeurs, de leur montrer ce qu’ils pouvaient faire avec Windows 8 (à l’époque et encore plus avec Windows 10 aujourd’hui) et, le pari était réussi puisque la division Surface n’a cessé d’être de plus en plus profitable depuis. Et en effet, les constructeurs ont bien suivi le mouvement. Depuis la sortie de Windows 10, nous avons droit à un déferlante de nouveaux produits originaux et superbes. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au Yoga Book de Lenovo, une tablette pleine de surprises mais pas que…

Avant de commencer, crevons deux abcès ! Le premier concerne le form factor. Le Yoga Book est bel et bien une tablette et non un laptop quoi qu’en disent ses specs : vous verrez dans ce test qu’elle a pas mal de points communs avec la Surface de Microsoft mais certains détails vous empêcheront définitivement de vous en servir comme ordinateur principal, à moins d’avoir des besoins très réduits. Par ailleurs, nous avons testé la version Windows 10 qui est commercialisée à 559 Euros sur Amazon.fr.

Ceci étant éclairci, passons au test proprement dit. Et attaquons-nous au…

Yoga_Book_003

Packaging

La première chose qui frappe quand on prend la boîte du Yoga Book c’est son poids. Et sa taille aussi mais plus précisément son poids et c’est compréhensible parce que Lenovo s’est montré plutôt très généreux pour le coup. En plus du Yoga Book lui même, nous trouvons dans la boite un câble USB/MicroUSB qui viendra se brancher à l’adaptateur secteur plutôt petit. Nous trouvons également le stylet actif utilisant la technologie Wacom sur lequel nous reviendrons plus loin. Sont présentes également deux choses qui vont nous permettre de tester les spécificités de la tablette : un bloc de feuille sur un support aimanté ainsi que trois mines de rechange. On parle ici de mine de stylo bille très classiques. Tout est donc fourni pour que vous puissiez utiliser votre précieux out of the box et c’est vraiment bien ! Parce que honnêtement, y en a marre de devoir acheter des accessoires pour utiliser dignement sa machine.

La boîte elle-même se dévoile dans une livrée satinée très agréable au toucher (et probablement très salissante aussi). Les couleurs utilisées sont très contrastées et en même temps très sobre. Alors que la boite blanche laisse apparaître une fente orange au niveau de l’ouverture, l’intérieur de la boîte n’est fait que de couleurs brunes pour aller avec la superbe tablette qui loge dedans. Ce qui nous amène à parler de l’objet lui-même.

Yoga_Book_001

Qualité et finitions

Le Yoga Book est vraiment une somptueuse machine. De couleur noire, elle en jette au premier regard. D’abord par sa classe mais aussi par sa finesse ! C’est simple : clavier replié elle semble plus fine que ma Surface RT première génération. Tellement fine que j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois pour faire le point sur la tranche quand je l’ai photographiée. Lenovo a vraiment fait un travail remarquable. Et cette qualité va jusqu’aux finitions exemplaires de l’engin : son poids de 690 g fait qu’on la sent bien en main sans que cela soit excessif. Rappelons qu’il s’agit d’une tablette de 10 pouces. Ensuite, la charnière est probablement la pièce de design la plus caractéristique de la gamme Yoga : quand elle est manœuvrée, on dirait une pièce d’horlogerie ! C’est superbe à regarder et çà donne une vraie impression de qualité ! Un sans faute niveau design. Enfin presque : on pourra regretter les bords de l’écran particulièrement épais. Je pense que je n’avais pas vu çà depuis ma Surface RT. C’est dommage. Mais pour le reste, je le répète, c’est un sans faute !

Sur le côté droit du Yoga Book, vous trouverez la prise de chargement au format MicroUSB, un slot pour une MicroSD ainsi qu’un port MicroHDMI. Sur le côté gauche, la prise Jack standard ainsi que le bouton de mise sous tension et de volume.

Yoga_Book_005

Les caractéristiques

  • Processeur : Intel Atom x5-Z8550 (4 coeurs jusqu’à 2.4 GHz)
  • OS : Windows 10 Pro
  • 4 Go de RAM LPDDR3
  • 64 Go de stockage extensible via MicroSD jusqu’à 128 Go.
  • Batterie 8500 mAh
  • Ecran IPS 10,1 pouces fullHD
  • Caméra Arrière de 8 Megapixel avec autofocus ; 2 Megapixels à l’avant avec focale fixe.

On va passer sur le reste. On peut déjà dire certaines choses sur cette configuration. Tout d’abord qu’il est assez étrange d’avoir choisis un Windows 10 Pro pour une tablette qui semble se destiner principalement à un usage non professionnel vu son processeur relativement modeste. Soyons sérieux : vous n’allez pas faire de l’Excel avec des milliers de lignes avec cette machines ni lancer du Photoshop pour un usage professionnel. Bref, ce n’est pas trop grave. Tout le reste des caractéristiques est plutôt bien gaulé et on en a pour son argent. Passons aux deux grosses caractéristiques de cette bécane : le clavier tout d’abord et puis sa surface tactile qui ne font qu’un.

Yoga_Book_006

Le clavier

Le clavier de la Yoga Book est surnommé Halo de manière très appropriée. En effet, quand on ouvre le transformable, il s’illumine et les touches sont délimitées par un halo blanchâtre vraiment classe. Il s’agit bien évidemment d’un clavier tactile un peu comme celui de la Surface RT que l’on appelait à l’époque Touch Cover. Inutile donc d’essayer de caler vos doigts comme sur un clavier normal : pas d’aspérités ici. Du fait de l’espacement des touches, mes gros doigts boudinés ont eu du mal à courir sur le clavier comme je le fais d’habitude. La frappe est accompagnée d’un retour haptique et d’un son pour vous guider.

Au final, après une longue période de frappe, il faut bien avouer que j’ai ressenti une fatigue du fait de la petitesse du clavier. Sur des séances de travail relativement courtes ce moyen de saisie fait le job mais pour de longues périodes, va falloir trouver autre chose.

La partie touchpad fait le strict minimum. Pas de retour haptique ici et la surface est plutôt réduite. Du coup, on se retrouve à faire de la sélection au doigt directement sur l’écran, c’est bien plus pratique !

Yoga_Book_006

La surface tactile

Si vous appuyez sur le bouton dédié, en haut du clavier, le halo s’éteint et la surface se transforme en surface tactile. N’essayez pas de vous en servir de trackpad, çà ne fonctionne pas. Seul le stylet fournit avec le Yoga Book fonctionne dessus. De plusieurs manières d’ailleurs.

La première va servir surtout pour vos dessins ou vos croquis. Car vous vous retrouvez en face d’un équivalent à une tablette graphique Wacom de très bon facture. La surface de dessin est plutôt grande ce qui est confortable mais surtout, le stylet est vraiment d’une qualité impressionnante pour un produit de cette gamme de prix. C’est un stylet actif, évidemment, mais il est sensible à 2048 niveaux de pressions. De fait, je suis un piètre dessinateur mais on le remarque facilement quand on appuie plus fort sur le « crayon » : on a droit à un trait plus épais. Je n’ai ressenti aucune latence dans l’utilisation de ce stylet et çà aide à être plus efficace quand on fait un croquis rapide. Je sais que certains artistes ont pris l’habitude de dessiner directement sur l’écran de leur tablette mais Lenovo propose ici une excellente alternative pour qui ne veut pas claquer son salaire dans l’achat d’une tablette.

La deuxième utilisation du couple stylet/tablette est aussi la troisième caractéristique qui m’a bluffé sur le Yoga Book. Si on place le bloc de feuilles fournies dans la boite sur leur support et qu’on pose ce dernier sur la tablette, il s’aimante à la surface tactile. Changez la mine du stylet pour lui mettre une des mines fournies par Lenovo et commencez à écrire sur votre feuille et le résultat s’affiche directement sur l’écran. Je l’ai testé pendant une réunion : c’est hyper agréable d’avoir une note manuscrite qui est sauvegardée directement sur votre appareil. L’app de prise de notes par défaut est OneNote mais vous pouvez aussi utiliser Nebo comme je l’ai fait et çà fonctionne nickel ! Avec tous les avantages que peuvent vous apporter des notes numériques vous conservez les avantages de la prise de note papier. A ma connaissance le Yoga Book est la seule tablette a avoir pensé à cet usage c’est très bien vu ! Du reste, si vous êtes en panne de feuilles, vous pouvez toujours faire votre saisie en écrivant sur la partie tactile, çà fonctionne parfaitement aussi !

Yoga_Book_007

L’écran

L’écran est bien lumineux, bien saturé et dispose d’une résolution plus que suffisante. Je ne suis pas de ceux qui se pâment devant des résolutions 2K sur des écrans de 12″. Je trouve çà inutile en plus de faire grimper le prix d’un device qui n’en a pas forcément besoin. Du coup, du FullHD sur un écran de 10″, je trouve çà plutôt pas mal. L’écran fait donc honneur à vos médias, que ce soit sur Netflix ou dans tous les services de vidéos à la demande que vous pouvez imaginer.

Evidemment, si vous avez des besoins pour faire de la retouche d’image ou du Photoshop, le Yoga Book est un peu petit et probablement pas suffisamment précis dans son affichage mais dans ce cas, j’aurais tendance à vous dire que vous vous trompez de produit. Dirigez-vous plutôt vers des tablettes vraiment professionnelles et donc sensiblement plus onéreuses.

Yoga_Book_008

Le son

Voici un premier point noir. Si le son est tout à fait audible via les hauts parleurs intégrés au Yoga Book, il manque cruellement d’amplitude. Les basses font office de grandes absentes, le son est nasillard et tire vers les aigus. Je vous suggère donc de vous munir d’un casque si vous voulez écouter de la musique ou regarder un film sur cet appareil.

Yoga_Book_009

Le système d’exploitation

Comme dit plus haut, la version testée était un Windows 10 Professionnel. A ma grande surprise, j’ai rencontre pas mal de bugs d’affichage. Le split de l’écran pour mettre deux apps côte à côté ne fonctionnait pas (alors que la résolution est amplement supérieure aux prérequis). De la même façon, le système semble avoir du mal à redimensionner les fenêtres quand on tourne l’écran d’un côté ou de l’autre.

C’est peut être un problème de drivers ou peut être pas, j’en ai aucune idée. Ma toute petite et toute vieille Asus Vivo Tab a exactement le même soucis. Ce que je peux comprendre sur une tablette qui a migré à partir de Windows 8 a tout de même tendance à me refroidir sur un appareil qui est conçu pour la dernière mouture de Windows 10. Surtout pour un appareil qui est vendu pour sa versatilité : On passe notre temps, pendant notre utilisation, à utiliser le Yoga Book dans toutes ses positions et du coup, évidemment, on aimerait bien que l’OS réagisse au quart de tour. Je me dis que cela peut être « facilement » réparable via un update mais je ne connais pas la politique de suivi de Lenovo en matière de mises à jour. Du coup, je ne peux que vous rapporter ce problème. Si çà vient de Windows, il y a de fortes chances que le soucis soit résolu (un jour) ; si c’est un driver de Lenovo, vous avec une chance sur deux.

Yoga_Book_010

Pour le reste, le Yoga Book se montre très véloce sous Windows 10. Je n’ai pas rencontré de ralentissements, y compris dans les jeux (évidemment, je n’ai pas fait tourner The Witcher 3 dessus). En revanche, on sent bien que çà chauffe vite quand la machine travaille mais rien d’inconfortable toutefois !

Après un mois d’utilisation, que puis-je conclure sur le Yoga Book ? C’est une excellente tablette multimédia pour peu que vous vous munissiez d’un casque audio. L’utilisation classique ne vous posera pas de soucis mais je vous conseille fortement de tester le clavier avant de vous la procurer : il ne semble pas poser de soucis à certains mais d’autres, comme moi, l’ont trouvé assez peu confortable. Cela a nuit à mon utilisation comme c’était déjà le cas du Touch Cover à l’époque. Le scénario qui pour moi est un game changer dans le monde des tablettes à ce niveau de prix est clairement la prise de note manuscrites : le stylet est vraiment bon, le système de mine permutables est bien pensé et on a tout de suite des résultats visibles et efficaces. Si vous cherchez une tablette pour la prise de notes et du multimédia, la Yoga Book de Lenovo me semble répondre parfaitement à ces besoins pour peu que vous fassiez l’impasse sur les points évoqués ci-dessus. Soyons honnêtes : ils sont plus ennuyeux que réellement pénalisant mais il est important de les connaître. Pour le reste, le Yoga Book fera parfaitement le job dans toutes les situations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.